[Brainstorm] Considérations en vrac sur le cinéma interactif

Publié le par Epikt

Le Glop ? ou pas Glop ? a déménagé !
Pensez à mettre à jour vos liens, favoris et flux RSS, et cliquez ici pour trouver (si tout se passe bien) ce que vous étiez venus chercher.

Publié dans Brainstorm

Commenter cet article

AK 18/10/2008 11:00

"on interagit avec l'oeuvre finie"
donc ce n'est pas interactif, juste actif.

A.K.

Epikt 18/10/2008 11:23


Hum... peut-être.
Mais :
1/ que le public participe à l'élaboration de l'oeuvre (ce qui serait vraiment interactif selon toi) je trouce ça le plus souvent débile. Le but étant justement de lui proposer ce à quoi il ne
s'attend pas. D'une manière général, ce n'est pas au public de faire des choix artisitque et de prendre parti à la place du cinéaste.
2/ quand même, en restant dans ma définition des choses il y a "interaction", toute superficielle (et réversible) soit l'action du spectateur sur l'oeuvre.

Exemple de film dont la production fut interactive : All about Lily Chou-Chou (oui, je me tire une balle dans le pied). Iwai a un premier temps écrit un "roman", qu'il a posté par
fragments sous forme d'un forum de discution (sous différents pseudos) auquel les lecteurs pouvaient contribuer. Le résultat final a servit de base au scénario du film (et existe sous forme de
"roman numérique").
Mais :
1/ l'oeuvre finale est un film traditionnel.
2/ c'est la production et l'écriture du film qui sont "interactives", pas l'oeuvre elle même.


Naroungas 17/10/2008 18:13

Un truc qui rejoindrait l'idée d'intéractivité dans le cinéma : http://punisherwarzonemovie.com/mashup.html

Le fait de pouvoir construire sa propre bande annonce via les rushes du film. Mais je doute du succès de ce genre d'initiative auprès du grand public (j'entends ceux qui consomment un film pour se vider la tête et la remplir par des pubs Miko), par contre, je pense que les gosses pourraient facilement s'éclater à construire/manipuler leurs films, dessins animés, clip de musique. Mettre des outils de cet acabit dans les écoles/collèges/lycées serait une bonne idée au lieu de visionner 36 milles fois "Good bye Lenin". Une sorte d'adobe première pour teens.

Epikt 17/10/2008 22:27


Le lien.
Après, réaliser soit même un trailer à partir d'une sélection de rush - si l'idée est rigolote et peux bien buzzer - sort du cadre que j'ai défini comme "cinéma interactif", interaction et vision
n'étant pas simultanés (cf la dernière partie : " il me semble important que dans le cinéma interactif l’interaction se fasse simultanément à la vision ").


AK 15/10/2008 20:28

cadeau pour daylon, un home-movie comme tu les aimes...
http://www.archive.org/details/rise_of_the_living_dead_2

le terme de cinéma interactif me pose quand même problème de base car :
1) les jeux vidéos sont du cinéma interactif
2) choisir la bande-son, l'angle de vue restent du "gadget" (ça n'est que de la technique sans véritable innovation sémantique)
3) une interactivité suppose une influence réciproque en cours de conception ; la vraie interactivité consisterait à ce que le public ait une influence sur un film pendant sa conception (j'imagine que c'est la que les machiniminimima de daylon participent du débat dans la mesure où de vrais gens jouent dedans via des avatars - mais ça reste malgré tout très scripté ; et de la participation et non de la conception).
4) A bien y réfléchir, la mécanique actuelle de conception cinématographique est interactive dans le sens où elle s'appuie déjà sur les attentes voire les participations du public.
5) Alors interactif c'est quoi ? Entrer dans une salle de cinéma, mettre un casque sur la tête, et quand on lève la tête voir la caméra se lever ? Quel intérêt, c'est du jeu vidéo ; pas du cinéma ^^.
6) Bref. Finalement, je ne comprends rien à ce brainstorm pourtant très intéressant...

A.K.

Epikt 16/10/2008 17:00


1) Non.
Du moins le cinéma interactif n'est pas du jeu vidéo - ensuite, que le jeu vidéo soit du cinéma interactif (ce dont je suis loin d'être persuadé) peu importe aujourd'hui.
Je dirais même "par construction", puisque j'ai batti ma définition du cinéma interactif justement pour qu'il ne soit pas du jeu vidéo. Il ne me semble en effet pas intéressant de réinventer le jeu
vidéo en le nommant "cinéma interactif" - pas plus que de l'autre coté on a intérêt à qualifier un jeu vidéo de "cinéma interactif.
Une fois posé ce critère déterminant (le spectateur n'interagit pas sur l'action), reste à faire du cinéma interactif plus qu'un simple jeu vidéo non-jouable.
2) De deux choses l'une : soit tu as une vision bien restreinte de ce que j'entends pas cinéma interactif, soit je suis trop optimiste.
3) Pas d'accord.
Y a aucune raison pour que "interactivité" signifie "participation à la conception".
(et personnellement ça me déplairait que les spectateurs viennent me faire chier pendant que je suis en train de faire mon film : même interactif ça reste une oeuvre "personnelle")
4) cf point 3, c'est pas de l'interaction. De l'influence, de la consultation, de l'étude de marché,... pas de l'interaction.
Histoire de faire clair : on interagit avec l'oeuvre finie, pas avec l'oeuvre en court de développement.
5) Oui, par exemple (et non, c'est pas du jeu vidéo). Après, c'est pas un exemple très intéressant, il doit avoir moyen de faire mieux.
6) Dis tout de suite que j'explique mal...


Daylon 14/10/2008 13:02

AK, je serai toi, j'appellerai le SAV de Blizzard: ce n'est pas normal de n'avoir que le mode spectateur, dans le jeu.

Ou alors, faudra passer aux puzzle games.

AK 14/10/2008 12:23

Si je comprends bien, World of Warcarft c'est du cinéma interactif...
Je crois que vous devriez moins forcer la dose sur la Guinness.