[les vacances d’Epikt] Death walks behind. Hell waits ahead.

Publié le par Epikt


    Ma pile à lire immédiate avait atteint l’âge d'un bon mètre et mon compte en banque celui d’une poignée d’euros.


    A croire donc qu’il est temps de se mettre au vert, de fuir un peu cette masse citadine grouillante pour retrouver le bon air des montagnes, là où il n’y a pas de klaxon la nuit, pas de métro le jour, pas d’ADSL tout le temps et où les repas sont gracieusement offerts par Papa-Maman.

  Fuyons donc, ressourçons nous un peu et profitons-en pour s’adonner à des activités plus productrices que de glander toute la journée devant son PC ou devant des K-Drama débiles avec la radieuse Bae Doo-Na. Au menu donc petit boulot chiant comme la mort mais apportant un peu de thunes au moulin de ma consommation frénétique et compulsive, frein magistral à la suscitée consommation frénétique et impulsive pour cause d'éloignement inter-galactique, lecture plus ou moins intensive, glande télévisuelle intensive, et (botte toi un peu le cul mon vieux) une reprise de l’écriture après quelques mois d’absolu néant productif.
    Voilà donc ce magnifique blog laissé à l’abandon pour un bon mois, au plus grand désespoir de mes fanatiques et dénudées admiratrices. Mais n’ayez crainte, il reviendra fin août / début septembre plus en forme que jamais et avec tout plein de surprises grandioses (qui a dit une radio-blog ?). Entre temps, vous aurez même peut-être (peut-être) droit à un caméo exceptionnel de la part d’un esprit des plus brillants malgré ses abords un peu rustres.

    Et si par malheur vous vous languissez de mon absence, profitez-en pour aller vous raffraichir dans les salles obscures et voir de ma part The devil’s reject, deuxième film de Rob Zombie (et avec Sheri Moon ! glop !), sorte de Bonnie & Clide redneck délirant, assumé et brutos, bien dans ta gueule comme il faut. 1h40 pendant lesquelles on se dit que, s’il existe encore des distributeurs pour sortir de tels films en salles, finalement le monde ne doit pas être si merdique que ça.



(de gauche à droite, la délicieuse Sheri Moon, l'énorme Sid Haig et le christique Bill Moseley)

 

Publié dans Le mic-mac d'Epikt

Commenter cet article

zero pointe 06/03/2008 00:56

Elle est pourtant jolie Sandra Bullock !
Pourquoi ne l'aimes-tu pas ?

Epikt 06/03/2008 12:24

On peut fort bien être jolie et horripilante.

lyns 29/07/2006 13:20

Je pense que ton site va devenir mon site référentiel pour les films à voir. J'aime bien les critiques. Je repasserais plus tard, je dois partir

Epikt 11/08/2006 15:24

glop...(entre nous, c'est le genre de choses qui font plaisir)

Mayku 29/07/2006 04:03

oyo ! *sub-Calvo ça pète-sub*
Mais c'est le film qu'on a vu ensemble ! muahahhaha gros pervers d'Epikt, tu m'avais caché ce blog !!! Maintenant que je sais que tu as un blog (très laid, je dois avouer... ça manque de pinku pinku), je vais pouvoir le squatter xD
Au fait, je t'avais dis que Calvo ça déchirait ?
Sinon, que voulais je dire ? ah oui, je vais recommencer à écrire un peu sur mon blog... le vrai, tu sais, celui qui est comme le faux mais qui est vrai.... en fait, le truc c'est que j'ai aussi un blog bd maintenant... oui, bon, c'est une longue histoire et c'est le bordel et comme ça ne regarde pas les autres, bah je te le dirais quand on sera ensemble... rien que toi et moi... lorsqu'on va se... LIRE CALVO ahahahahah
Bon. Voilà.
Tu es nul.
Vive moi.
Ichigo Mayku, le petit prince.

Lesbian Epikt 11/08/2006 15:23

coucou ma petite fraise>>> disons que c'est pas fait pour etre beau. et pis le pinku pinku c'est pas mon truc (mais on sait jamais, je ferai peut etre un design spécial pinku pour ton anniversaire...)>>> pour quelque chose qui ne concerne pas les autres, c'est quand même très public comme confidence>>> ah oui, Calvo c'est bon(surtout Acide organique)ta mamour d'Epikt

E.gore 24/07/2006 20:22

Salut Epikt,Merci pour ta "news" à propos de "The devil’s reject"...Je vais aller le voir ou trouver un plan pour le visionner gratos je n'en sais rien...Cependant, puisque tu es en vacances, profites en bien et comme tule disais justement ds ton article, il est vitale de passer à autre chose que l'ordi...Amicalement.......REMIX

Epikt 25/07/2006 12:32

Au pire, pour tout ceux qui habitent en cambrousse ou à l'étranger (Suisse ou Belgique ou ailleurs), le film est dispo depuis un certain temps en DVD (un zone 1 américain).

Keanu 23/07/2006 22:29

Mince tu vas louper "Entre 2 rives" si tu t'en vas...Dis moi, ce Bill Moseley, c'est un peu toi quand tu te négliges certaines semaines. On retrouve toujours un peu de soi dans les personnes qu'on aime bien.

Epikt 24/07/2006 00:43

Tu mériterais vraiment que j'efface ce commentaire ignoble.Mais ça fait quand même plaisir de voir que tu passes sur mon blog du fin fond de ta Teutonnie.Ca me donne aussi l'occasion de pousser un grand coup de gueule et de vous mettre en garde :N'allez pas voir le blasphème cinématographique qu'est Entre deux rives !!Entre deux rives est le remake américain du petit chef-d'oeuvre de comédie romantique qu'est Il Mare, du coréen Lee Hyun-Seung. Même si je me suis fait à cette déferlante de remakes US de films asiat', là c'est pousser le bouchon un peu loin, puisqu'il s'agit de replacer la sublime Jeon Ji-Hyeon par cette insupportable pouffiasse de Sandra Bullock ! Et de lui adjoindre son complice de toujours, j'ai nommé Keanu Reeves l'acteur le plus fadasse du monde !Donc voilà, refaites vos choix.L'original est disponible en DVD dans son édition limitée avec OST (édition coréenne) pour vingt-deux malheureux dollars sur Yes Asia (il est aussi dispo moins cher dans des éditions moins sophistiquées, HK et US en particulier).