[news et disgression] Festival Franco-Coréen du Film

Publié le par Epikt


   Y a des jours comme ça où y a des « Pas Glop » qui se perdent, où on regrette même de ne pas avoir inventé une catégorie encore plus basse, celle réservée aux sous-merdes les plus infamantes. Le jour en question on se tape un film qui à priori pouvait avoir de la gueule, mais au final se trouve cadré par un chimpanzé hypermétrope parkinsonien, monté avec deux pieds gauche, pas réalisé et bénéficiant d’une utilisation de la musique plus que lamentable. Complètement creux, construit sur des mécanismes totalement artificiels articulés de façon atrocement balourde, il est par dessus le marché terriblement long. Faussement radical, pensant faire du cinéma engagé en ressuant un discours social galvaudé, pensant faire du cinéma d’auteur en montrant trois poils de chatte. Pire, il aligne les clichés à tel point qu’il en force le respect, réussissant le tour de force de combiner fantasme de gros porc occidental libidineux qui fait son marché de la chaudasse en Asie et tendre regard post-colonial sur ces animaux sauvages d’arabes.
    Quand je pense qu’on ne peut même pas accuser le réalisateur d’être un salaud de WASP pété de thunes à la solde de Georges Bush....
    Les jeunes filles un peu mignonnes qui devinent de quel film je veux parler ont gagné un rendez-vous avec moi. Les autres qui devinent de quel film je veux parler ont gagné le droit de me présenter une jeune fille un peu mignonne qui a gagné un rendez-vous avec moi.

    Mais je me dis que <teasing> demain j’ai un putain d’article de la mort qui débarque </teasing> bordel je vais pas me faire chier à perdre mon temps pour cette daube qui ne mérite pas que je lui consacre un article.

   Puis la news tombe, je la trouve on ne peut plus de circonstance. A croire que je devance inconsciemment l’actualité.
    Donc voilà, la première édition du Festival Franco-Coréen du Film, c’est du 6 au 12 décembre au cinéma Reflet Médicis dans le cinquième arrondissement. Histoire de vérifier un peu de ce que je disais la semaine dernière, en espérant fortement que je me sois fourvoyé. A priori pas de blockbuster qui tache en vue, mais ça pue quand même le cinoche d’auteur prout-prout. Quoi qu’il en soit, j’y serai.
    D’ailleurs, si une jeune fille un peu mignonne veut bien m’y accompagner...



Liens :

>> Le site
>> Le programme
>> L'entre-deux du cinéma coréen (autopromo)
 

Publié dans Le mic-mac d'Epikt

Commenter cet article

Desseilles 05/12/2006 01:44

Oh, c'est pas Glop du tout ça, 8-(( Je suis malheureux.
En tout cas félicitations pour ton blog, la présentation est vraiment excellente ;-))
Bonne continuation Epikt^^
Bzzzzzzz

thibaut desseilles 01/12/2006 22:18

Je me rends compte qu'en te lisant, je tombe amoureux^^
Est-ce de toi ? de ce que tu écris ?
Sachant que je pense pertinente l'affirmation " je suis ce que fais" ;-) , n'est-ce pas Domino ?
Bon A+, ma Muse du Blog.
Thibaut.

Epikt 02/12/2006 10:36

Héhé, Domino c'est pas de moi...Quoiqu'il en soit, le père A.K. comme moi même préférons les jeunes filles, mêmes si ce ne sont pas les mêmes...Poutou =^..^=