[what’s up ?] Aujourd’hui on tease gratis

Publié le par Epikt


    Ça bouge chez Epikt ! Glop ! A tel point qu’il me semblait chouette de faire un petit rékapépète de ce qui s’est passé ces derniers temps, et surtout de ce qui vous attend ces prochains mois.
    Comme certains l’ont peut-être remarqué les derniers articles ont été consacrés à la Corée, je confirme que cela est intentionnel. Le but étant de parcourir un petit éventail de la création culturelle coréenne contemporaine, en explorant plusieurs supports : télévision, cinéma, littérature, bande dessinée,... et en faisant en sorte de ne pas tomber dans le convenu. J’avoue par contre que j’ai mis plus de temps que prévu à écrire, et qu’un article sur la bande dessinée Fleur de Park Kun-Woong est passé à la trappe. Dommage, car c’est vraiment bon. Mais rien ne vous empêche de la lire et d’en parler autour de vous. Pour le reste, je vous invite si ce n’est pas déjà fait à lire les différentes chroniques composant ce petit « cycle coréen » :
- Coma
- Fleur noire
- Le manhwa made in Kana
- Ad-Lib Night
    Petit cycle qui pour être complet doit se voir ajouter le petit article polémique L’entre-deux du cinéma coréen (que je vais sûrement reprendre un jour et compléter un jour) et qui par un merveilleux hasard de calendrier sera sous peu enrichi d’une chronique de l’extraordinaire Teenage Hooker became a killing Machine in Daehak-Roh de Nam Ki-Woong qui sort enfin dans une version sous-titrée.

    Ce blog devient décidément très asiatique, et ce n’est pas vraiment parti pour s’arranger. Car, mis à part peut-être une reprise dans une version plus complète de l’interview de Jean-Marc Agrati publiée sur ActuSF (je rappelle au passage que deux nouvelles tirées de son dernier recueil sont téléchargeables gratuitement dans la gazette du Cafard Cosmique) et pourquoi pas d’autres surprises, la suite du programme est focalisé sur l’extrême-oriental.
    Pas mal de japonais tout d’abord, avec un gros papier sur Akino Kondoh et un plus modeste sur le manga Pink de Kyoko Okazaki, et si possible un petit truc sur Hideki Arai. Du cinoche aussi, avec une critique dithyrambique de l’enthousiasmant Linda Linda Linda de Nobuhiro Yamashita, meilleur film de girls-band du monde, et si j’arrive à mettre des mots dessus, le très glop Su-Ki-Da de Hiroshi Ishikawa. Sans compter un gros big-up à l’éditeur Kubik-Video qui nous sort bientôt coup sur coup deux films déments, Flower & Snake de Takashi Ishii et Noriko’s Dinner Table de Sono Sion (lire l’article). Ça fait beaucoup, et je sais pas si je ferai tout, donc autant vous en parler tout de suite.
    Mais le gros matos du moment n’est pas japonais, mais chinois, avec un dossier exclusif en collaboration avec MaykuWorld et le MoonMotel consacré à la bande dessinée chinoise. Au menu donc, deux grosses interviews de Patrick Abry (fondateur de la maison d’édition Xiao Pan) et de Benjamin (sans doute le meilleur auteur chinois), ainsi qu’une chronique de son dernier bouquin et peut-être d’autres surprises si vous êtes sages.



Benjamin, par Daylon [http://www.daylonmw.com/]


    Tant qu’on parle de chinois, un grand merci à Mayku qui m’a prêté les VCD de la tournée 2001 de Faye Wong. Une étrange sensation ma fois, un contraste entre d’un coté le caractère impersonnel d’une grosse machinerie, une salle immense qui ferait passer le stade de France pour un bac à sable et un bon tiers de la Chine entassé dedans, et de l’autre une profonde intimité. C’est un peu ça Faye Wong, t’as beau être un paumé anonyme au milieu de 200 000 autres, t’as quand même l’impression qu’elle te chuchote à l’oreille rien que pour toi.
    Un concert culte qui comble un vide dans ma culture, même si pour ma part je préfère finalement le splendide No Faye No Live (décembre 2003 à Hong-Kong) dont vous pouvez d’ailleurs écouter non pas un mais deux extraits ! Ewé ! Car vous avez peut-être remarqué, mais depuis quelques temps j’ai installé un beau lecteur dans ma colonne de gauche, voui, tout en haut. Car peut-être qu’un jour je parlerais un peu de musique en ces pages, peut-être même que je monterais la radio-blog que je vous promets depuis au moins six mois. En attendant c’est un peu « mais qu’est-ce qu’y a dans la platine d’Epikt ? » qui vous fera découvrir tout plein de trucs.
  Concluons notre parenthèse musicale par une petite visite d’un blog plutôt chouette – http://www.chinamusic.fr/ anciennement chinavibe (edit du 11/06/2007) – consacré à la musique chinoise. Le gars est éclectique et connaît son rayon, ce qui fait plutôt du bien dans un univers où abondent les « Jay Cho il est trop bôôô !!! ». Et le pire c’est qu’il est agréable à lire, alors même si je partage pas toujours ses goûts j’aime bien y faire un ch’tit tour de temps en temps.

    Bon, recentrons-nous et arrêtons de faire de la pub pour les autres, et faisons de la pub pour soi. On n’est jamais mieux servi que par soi-même comme on dit, et puis c’est pas tous les jours qu’il y a du neuf.
    Je vous invite donc à vous rendre en EpiktSphere [http://epikt.over-blog.com], qui devient le hub de tout Epikt, l’endroit où vous serez au courrant de toutes les atrocités que je vais commettre, où vous pourrez me poutouner sur mon bôôô livre d’or (j’en profite pour nettoyer ce blog-ci de tous les kikou), où vous pourrez faire connaissance avec mes pôtes, mon amour et les gens que je visite régulièrement. Abonnez-vous à la newsletter ou au flux rss pour me suivre à la trace. Parce que oui Epikt se diversifie.
    Le premier petit nouveau, c’est Xpikt [http://xpikt.blogspot.com], blog pornographique conceptuel et expérimental né des mots clés tordus qui mènent sur mon blog. Depuis le système est en roue libre et s’alimente de lui même. Lancé au mois de Janvier, j’avoue que ce blog est de loin celui qui fonctionne le mieux (facilement dix fois plus de visiteurs uniques que Glop ? ou Pas Glop ?) et constituait ma première source de visites avant que je ne dévie le lien vers l’EpiktSpere. Comme quoi sur Internet pas la peine de contenu pour faire de l’audience.
  Plus intéressant, mais pas moins pervers, est le petit nouveau, J-po(p)-niaiserie [http://jpopniaiserie.over-blog.fr], qui constitue en quelque sorte la continuité de mon coming-out japoniais. Vous y trouverez donc toutes sortes de vidéos bien débiles, mignonnes, colorées, régressistes,... en un mot, japoniaises.

    Pour le reste, eh ben...



Faye Wong, héwé

Publié dans Le mic-mac d'Epikt

Commenter cet article

damienchina 11/06/2007 22:57

chinavibe.blogspot migre vers www.chinamusic.fr@++

Epikt 11/06/2007 23:56

Coucou Damien, c'est gentil de me tenir au courrant - je mets le lien à jour.Et bonne continuation pour ton blog !

Yossarian 06/04/2007 09:30

Merde !
Tu fais chier.
Il faut que je bosse maintenant...

Epikt 06/04/2007 12:02

Héhé...D'ailleurs je remarque que ton blog est toujours à l'abandon, c'est tristeuh...(faut les nourrir ces p'tites bêtes)

Mayku 05/04/2007 20:07

Faye, je t'aime :x

Daylon 31/03/2007 23:22

(Pour Benj:)
J'ouvre les hostilités, les filles. Et ça se passe sur le Moon, comme de juste.

(raaah Faye Wong)

AK 29/03/2007 14:25

Font chier ces asiats. Vivement la guerre.